Surmonter votre agresseur en entreprise

20/09/2021

Nous subissons "presque" tous l'agressivité au travail par des menaces, intimidations, insultes, violences verbales, avances sexuelles. Pour faire face à cela, tout en préservant la relation au travail, vous devez garder votre calme et affirmer votre autorité. Voici les grands axes pour répondre à votre agresseur :

Du refus au harcèlement

L'agression prend de nombreuses formes, cela va de l'intimidation à des provocations, des avances ou du harcèlement sexuel. Certaines personnes ne peuvent pas s'empêcher d'attaquer leur collègues ou collaborateur, comme si cela était pour eux le seul moyen de se valoriser en tentant de déstabiliser l'autre ou pour affirmer leur ego ou encore leur "soit disant pouvoir". 

Il y  aussi les techniques du silence, de l'indifférence, de la mise à l'écart, de l'avance sexuelle, des reproches et termes vous faisant croire que vous n'êtes pas à la hauteur pour mieux vous manipuler, et le rabaissement quand parfois l'agresseur se sent en danger parce qu'il se sent en compétition.

Cessez de vous faire interrompre

Si vous animez une réunion, par exemple, n'acceptez pas d'être interrompu et montrez dès le départ que vous attendez de chaque participant politesse et respect. 

Gardez votre calme face à la violence verbale

Si l'on vous pose une question agressive, que l'on met en doute vos propos, ou votre intention, ne réagissez pas de manière défensive, car cela donne du pouvoir à l'agresseur. Respirez profondément, regardez-le et répondez en souriant que vous êtes content qu'il pose cette question. Cela montre que vous n'êtes pas intimidé, que vous trouvez ses questions intéressantes et cela sera l'occasion de lui répondre. 

Regardez sans vous énerver

Si l'on vous regarde, ne soyez pas intimidé. Maintenez le regard et montrez que vous vous sentez au même niveau que lui en montrant que vous êtes serein.


Stoppez aussitôt l'agression sexuelle

Si vous êtes surpris par une avance sexuelle, sous une forme innocente ou très directe, adoptez un comportement sans ambiguïté. Si l'agresseur recommence malgré votre attitude, vous devez redoubler de fermeté pour couper cours à toute récidive. Restez dans un comportement professionnel et sobre pour éviter de rencontrer certaines situations. 

Dans le cas d'un harcèlement sexuel, vous devez agir immédiatement. Selon l'arrêt de la Cour de cassation, chambre sociale du 30 octobre 2013, l'employeur est tenu à « une obligation de sécurité de résultat en matière de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs. », et manque à son obligation si un salarié est victime sur son lieu de travail de violences physiques de la part d'un autre salarié, même s'il avait pris des mesures préventives.

www.conseil-accompagnement-reussite.fr


#harcelement #travail #harcelementtravail